Aller au contenu principal

RHINATHIOL



Carbocistéine.


IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS

• Rhinathiol 2% Enf/Nour : flacon de 125 ml.
• Rhinathiol 5% adulte : flacon de 300 ml. 

COMPOSITION
• RHINATHIOL 2%
Carbocistéine = 2,000g
Excipients : saccharose, parahydroxybenzoate de méthyle(E 218), vanilline, rouge cochenille A (E 12 parfum framboise, parfum cerise, hydroxyde de sodium, eau purifiée. Pour 100 ml de sirop.

• RHINATHIOL 5%
Carbocistéine = 5,000 g
Excipients: saccharose, parahydroxybenzoate de méthyle (E218), colorant caramel (E 150), huile essentielle de cannelle, élixir aromatique, hydroxyde de sodium, eau purifiée Pour 100 ml de sirop

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
MUCOLYTIQUE.

INDICATIONS

Traitement des troubles de la sécrétion bronchique, notamment au cours des affections bronchiques aiguës : bronchite aiguë et épisode aigu des bronchopneumopathies chroniques.

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

POSOLOGIE

• RHINATHIOL 2%
1 cuillère à café de 5 ml contient 100 mg de carbocistéine.

- Nourrissons et enfants de 1 mois à 2 ans : 20 à 30 mg/kg/jour répartis en 1 ou 2 prises sans dépasser 100 mg, soit 1 cuillère à café de 5 ml par prise.

- Enfants de 2 à 5 ans : 200 mg par jour répartis, en 2 prises, soit 1 cuillère à café de 5 ml 2 fois par jour.

- Enfants de plus de 5 ans : 300 mg par jour, répartis en 3 prises, soit 1 cuillère à café de 5 ml 3 fois par jour.

• RHINATHIOL 5 % Réservé à l'adulte.
Prendre 1 cuillère à soupe de 15 ml (soit 750 mg de carbocistéine), 3 fois par jour, de préférence en dehors des repas.

MODE D'ADMINISTRATION

Voie orale La durée de traitement ne doit pas excéder 5 jours.

CONTRE-INDICATIONS

Antécédent d'hypersensibilité à l'un des constituants notamment aux parabens (en particulier le parahydroxybenzoate de méthyle).

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

MISES EN GARDE

- En cas d'expectoration grasse et purulente, en cas de fièvre ou en cas de maladie chronique des bronches et des poumons, procéder à un réexamen de la situation clinique.

- Les toux productives, qui représentent un élément fondamental de la défense broncho-pulmonaire, sont à respecter.

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
- La prudence est recommandée chez les sujets atteints d'ulcères gastroduodénaux.

- En cas de diabète ou de régime hypoglucidique, tenir compte de la teneur en saccharose (3,5 g par cuillère à café pour Rhinathiol 2% et 6 g par cuillère à soupe pour Rhinathiol5%).

- En cas de régime sans sel ou hyposodé, tenir compte de la teneur en sodium du Rhinathiol 5%(97 mg par cuillère à soupe).

INTERACTIONS

Associations à prendre en compte en raison de la teneur en alcool de ce médicament :

- les médicaments provoquant une réaction antabuse avec l'alcool (chaleur, rougeur, vomissement, tachycardie) : disulfirame, céfamandole, céfopérazone, latamoxef (antibactériens-céphalosporines), chloramphénicol (antibactérien-phénicolé), chlorpropamide, glibenclamide, glipizide, tolbutamide (antidiabétiques-sulfamides hypoglycémiants), griséofulvine (antifongique), nitro-5-imidazolés (métronidazole, ornidazole, secnidazole, tinidazole), kétoconazole, procarbazine (cytostatique).

- les dépresseurs du système nerveux central.

GROSSESSE et ALLAITEMENT

Grossesse : Les études chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène. En l'absence d'effet tératogène chez l'animal, un effet malformatif dans l'espèce humaine n'est pas attendu. En effet, à ce jour, les substances responsables de malformations dans l'espèce humaine se sont révélées tératogènes chez l'animal au cours d'études bien conduites sur deux espèces. En clinique, aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier n'est apparu à ce jour. Toutefois, le suivi de grossesses exposées à la carbocistéine est insuffisant pour exclure tout risque.
En conséquence, l'utilisation de la carbocistéine ne doit être envisagée au cours de la grossesse que si nécessaire.

Allaitement: Il n'existe pas de données concernant le passage de la carbocistéine dans le lait maternel. Cependant, compte tenu de sa faible toxicité, les risques potentiels pour l'enfant apparaissent négligeables en cas de traitement par ce médicament.
En consequence l'allaitement est possible.

EFFETS INDÉSIRABLES

- Possibilité de phénomènes d'intolérance digestive (gastralgies, nausées, diarrhées). Il est alors conseillé de réduire la dose.

- Liés à la présence de parabens (parahydroxybenzoate de méthyle) : urticaire.

PHARMACODYNAMIE

La carbocistéine est un mucomodificateur de type mucolytique.
Elle exerce son action sur la phase gel du mucus, vraisemblablement en rompant les ponts disulfures des glycoprotéines, et favorise ainsi l'expectoration.

PHARMACOCINETIQUE

• La Carbocistéine après administration par voie orale est rapidement résorbée ; le pic de concentration plasmatique est atteint en deux heures.

• La biodisponibilité est faible, inférieure à 10% de la dose administrée, vraisemblablement par métabolisme intraluminal et effet de premier passage hépatique important.
La demi-vie d'élimination est de 2 heures environ.

• Son élimination et celle de ses métabolites se fait essentiellement par le rein.

Voir aussi:

The subscriber's email address.